dimanche 27 juillet 2014

ThingLink Teacher Challenges 2014


Lorsque j'ai découvert l'outil ThingLink pour la première fois, il y a maintenant deux semaines, je m'y suis rapidement accroché car j'ai senti que cet outil offre un plus par rapport aux différents outils technologiques qui accompagnent mon enseignement. En effet, ThingLink vous offre la possibilité d'enrichir vos images par du contenu multimédia. A base du système de Tags, on peut facilement ajouter des icônes de différentes formes et couleurs à nos images. Par la suite, chaque icône est associée à un contenu soit sous forme de texte ou bien sous forme de lien web et bien sûr le lien web peut être une image, un son, une vidéo ou une page web. Du coup, une simple image devient une vraie ressource alimentée et enrichie par du contenu multimédia. A ce stade, l'usage pédagogique qu'on peut faire de ThingLink devient intéressant et nécessite toutefois une réflexion. Pour ce faire je me suis inscris à un évènement lancé par une communauté d'enseignants basée essentiellement aux Etats unis pour développer l'usage de ThingLink dans un contexte pédagogique. L'évènement est baptisé ThingLink Teacher Challenges 2014.
L'évènement ThingLink challenges 2014 est lancé le 6 juin 2014. C'est une opportunité qui s'inscrit dans le cadre de renforcement et du développement professionnel conçue pour aider les professeurs à transformer leurs enseignements en classe ou à distance par ThingLink. L'évènement se déroule sur sur sept semaines. A l'issue de chaque semaine, un travail à base de ThingLink doit être élaboré.

La Semaine 1 :

 Comment préparer le Harira
La Harira marocaine
Cette première semaine est l'occasion pour appréhender l'usage de ThingLink. Le travail consiste à choisir une image et l'enrichir par du contenu essentiellement multimédia. La tendance était pour le choix de thématiques de type "How To". Nous sommes au mois de Ramadan, j'ai opté pour une illustration qui revient sur la préparation de la célèbre recette de ce mois : Harira. Chaque post fait l'objet d'une publication. Je vous laisse découvrir ma production ci après.

La Semaine 2

Mon identité numérique
L'objectif de cette semaine est de créer un avatar qui va représenter en quelque sorte mon identité numérique. L'avatar doit être enrichi par plusieurs tags pour bien illustrer cette identité numérique, où les réseaux sociaux et les blogs seront bien représentés. Plusieurs outils existent pour permettre de créer un avatar. Personnellement, j'ai opté pour l'outil Voki. Je vous laisse découvrir ma réalisation ci après.

La Semaine 3

L'exercice de cette semaine consiste à créer une image originale et de l'enrichir avec un vocabulaire qui relève d'une thématique donnée. J'ai pensé à la technologie Java et en particulier à la plateforme JavaEE. J'ai essayé de représenter sur mon image, que j'ai d'ailleurs crée par le biais de Keynote, les différentes technologies associées notamment les JavaBeans, les frameworks tels que JSF, PrimeFaces ou autre. Je vous laisse explorer ma production ci après.

Java Technology

La Semaine 4

Pour cette semaine, il a été question d'élaborer une carte (map) que l'on va enrichir toujours avec du contenu multimédia. Nous sommes en fin du mois de Juillet 2014 et nous vivons le Génocide commis par Israel à Gaza. Donc, j'ai décidé de réaliser une carte qui a pour thématique le massacre par Israel des Palestiniens toute catégorie confondue : enfants, personnes âgées, femmes. Pour ce faire, j'ai tout d'abord utilisé Evernote pour capturer la carte géographique de Gaza, puis je l'ai annoté via les outils de Evernote. Après j'ai récupéré la carte sur Thinglink et j'ai procédé à son enrichissement, ce qui a donné la réalisation suivante : 

Genocide in Gaza

La Semaine 5

Pendant cette semaine, il s'agissait de travailler sur un nouveau outil de thinglink qui est "thinglink for video". L'outil vient enrichir l'outil d'annotation de base et offre la possibilité de travailler et de taguer cette fois ci les vidéos. Je pense que cela va nous donner, nous les enseignants, des possibilités importantes en matière d'usages pédagogiques à base du support vidéo. Pour ce qui est du travail à rendre pour cette semaine, j'ai travaillé sur ma vidéo que j'avais déjà enregistré lors du premier colloque international de l'innovation pédagogique et qui a eu lieu à l'Université Mohammed V en mois d'avril 2014. Dans cette ressource j'ai évoqué un certain nombre d'outils pédagogiques pertinents de type Web 2.0, et avec le recours à ThingLink for Video, j'ai ajouté plusieurs ressources vidéos pour enrichir ma première ressource et c'est ce qui a donné la vidéo suivante :



Intégration de la Vidéo

La Semaine 6


L'objectif de cette semaine était de pouvoir découvrir les potentialités de l'application Thinglink mobile qui est disponible sur les deux plateformes ISO et Android. Il a été question d'installer ThingLink mobile sur sa tablette ou smartphone. Puis il fallait prendre par exemple une photo de jardin tout en se baladant et de taguer ensuite la photo via l'application ThingLink mobile. Ma production au cours de cette semaine a donné lieu à :


Production par ThingLink mobile



La Semaine 7


Cette semaine était très enrichissante, on a combiné l'usage des posts classiques de ThingLink avec le support Audio. Nous avons choisi comme outil le fameux AudioBoo.
En fait, AudioBoo est une application Web, disponible aussi pour mobile, qui nous permet d'enregistrer ou d'importer des fichiers audio pour les publier sur Internet. L'idée de l'activité de cette semaine c'est de pouvoir découvrir les autres potentialités de ThingLink, notamment l'enrichissement de notre ressource par du son, et on connaît l'importance de ce media pour au moins les usages pédagogiques qu'on peut faire. Ma production de cette semaine était autour des ateliers de génie logiciel que je donne à mes étudiants en complément du cours de Génie Logiciel et a donné lieu à ça :



Ateliers du Génie Logiciel enrichis par du son



La Semaine 8 


Pour cette semaine, l'idée était d'impliquer les étudiants dans des situations de prise de décision. Normalement les étudiants sont aussi acteurs de leurs propres apprentissages. Pour ce faire, nous allons réaliser un post sous ThingLink qui va recenser plusieurs choix concernant une seule thématique. Après, nous allons inviter les étudiants chacun, via un outil de sondage, à faire un seul choix. Les résultats vont être restitués par après et le choix ayant le meilleur score de vote va en principe être sélectionné par le professeur. En ce qui me concerne, et puisque j'étais entrain de réfléchir sur certains jeux que je peux utiliser dans mon heure de code, j'ai alors profiter pour élaborer une carte de neuf jeux qui servent à apprendre aux étudiants les activités de base de la programmation. Pour l'outil de sondage, j'ai utilisé Polldaddy. Ma production a donné lieu à ce post :


Towards learning Code by Games

La Semaine 9

Lors de cette semaine, il y a lieu maintenant de revenir sur toutes les productions précédentes, créer un channel qui va nous donner la possibilité d'avoir un portfolio qui ressemble tout le travail déjà effectué et que nous pouvons bien entendu partager avec nos étudiants et vice versa.  De la préparation de la Harira au niveau de la Semaine 1 jusqu'au mixage des jeux pour l'apprentissage du code, j'ai pu produire ce channel :


Mon Portfolio sous ThingLink

Le travail continue bien entendu sur d'autres pistes pédagogiques à base de l'outil ThingLink. Je vous tiendrai au courant dans mes prochains billets.

lundi 16 juin 2014

Projet de certification P@lmes

Introduction

Dans le cadre du projet P@lmes, les universités marocaines vont bientôt lancer un projet cadre national commun de certification en quatre domaines : L'informatique, Langues et Communication, Entrepreneuriat et Gestion de projets. L'idée de la certification est d'offrir à nos étudiants la possibilité d'avoir de grandes chances pour l'insertion au marché du travail. En effet, aujourd'hui les compétences en Informatique, Langues, Entrepreneuriat et Gestion projet sont indispensables pour intégrer le marché de l'emploi. Avec les différents certificats, nos étudiants vont augmenter leur chance d'accès au marché. Les équipes pédagogiques relevant des différentes universités marocaines travaillent cela remonte à deux années maintenant sur l'élaboration d'un cadre de référentiel de compétences communs et qui couvre les quatre domaines cités ci haut.

Mise en oeuvre

Le projet P@lmes est passé par plusieurs étapes. De la constitution des équipes, à l'élaboration du référentiel de compétences jusqu'au l'expérimentation. Parmi les quatre domaines cités, le domaine informatique est en avance par rapport aux autres. Quatre domaines de compétences sont déjà arrêtées :

D1 : Maîtriser l'environnement de travail
D11 : faire fonctionner son poste de travail pour tirer pleinement parti du potentiel de son environnement (périphériques, connexion,...)
D12 : installer et utiliser des logiciels adaptés à une tache précise
D13 : protéger les données pour assurer leur confidentialité
D14 : assurer l'intégrité des données pour en assurer la pérennité
D2 : Rechercher de l'information fiable et cohérente sur le Web
D21 : élaborer une stratégie adaptée à une situation pour trouver de l'information (mots clés, type d'outils,...)
D22 : utiliser l'outil adapté pour chercher de l'information (hors base de données)
D23 : critiquer l'information trouvée pour en apprécier la validité, la fiabilité, la cohérence, la pertinence, l'authenticité, l'utilisabilité
D3 : Exploiter des données, concevoir et diffuser des documents
D31 : Sélectionner et Extraire des données pour produire de l'information
D32 : produire des documents numériques composites pour présenter un projet par écrit
D33 : produire des documents numériques composites pour présenter un projet à l'oral
D34 : produire des documents numériques composites pour présenter un projet sur le web
D4 : Collaborer en respectant les règles du travail en commun et les lois
D41 : Utiliser les outils numériques pour organiser son temps de travail individuel et en équipe
D42 : collaborer en réseau pour partager et produire des documents ou des informations
D43 : Utiliser différents formats de fichier pour s'assurer de l'interopérabilité au sein du groupe


D44 : Mettre en pratique les lois/règles relatives à la propriété intellectuelle et au respect de la vie privée et/ou la confidentialité 
Expérimentation
Le référentiel de compétences en Informatique est actuellement en phase d'expérimentation au niveau de certaines universités marocaines. Nous voulons lancer au niveau de l'Université Mohammed V Souissi un appel aux étudiants intéressés par l'obtention du certificat. Le nombre de candidats à la certification est limité, une attention particulière sera accordée aux étudiants inscrits en licence fondamentale. Un test de positionnement est requis pour être accepté ou non à passer la certification.


mercredi 1 janvier 2014

Mon heure de code

Code.org, une organisation américaine à but non lucratif dédiée à la promotion de l'éducation à l'informatique, avait annoncé le 14 Octobre 2013 une large campagne nationale au profit surtout des jeunes élèves américains pour rejoindre l'heure de code. L'idée est d'introduire plus de 10 millions d'élèves à l'art de codage et de programmation durant la semaine nationale de l'éducation à l'Informatique (Computer Science Education Week) qui a lieu du 9 au 15 Décembre et à l'heure de rédaction de ce billet, plus de 20 millions personnes ont suivi l'heure de code. L'évènement est aussi supporté par plusieurs organismes et individus tels que Apple, Google, Microsoft, Amazon, Dropbox, Bille Gates, Mark Zuckerberg, Reid Hoffman et autres. Plusieurs tutoriaux sont ainsi développés à l'occasion et qu'on peut suivre sur les deux sites dédiés à l'évènement http://code.org et http://csedweek.org.



A cet effet, j'ai décidé de dupliquer le même concept ici au Maroc. Naturellement, j'ai commencé par mes classes. J'ai réservé une heure de code pour initier mes étudiants à l'art de programmation.

Master Qualité Logiciel
Licence Chargé de Clientèle de Banque
Master Entrepreneuriat et Ingénierie Managériale

 L'outil d'accompagnement que j'ai choisi pour illustrer mon heure est bien évidemment Scratch. Lorsque MIT avait crée cet outil en 2007, on s'avait pas qu'il va prendre cette ampleur en 2013 sachant pratiquement que la plupart des tutoriaux qui sont produits à l'occasion de cet évènement sont faits à base de Scratch.
Personnellement, j'avais eu l'occasion d'animer des ateliers Scratch lors de la semaine nationale de la science, évènement organisé par l'Université Mohammed V Souissi et l'Université Mohammed V Agdal au profit des élèves qui relèvent de l'Académie Régionale de Rabat-Salé. Scratch adopte le slogan : imaginer, programmer et partager. Actuellement, plus de 4 millions de projets écrits en Scratch sont déjà partagés.


Par rapport à mon heure de code, j'ai travaillé avec quatre classes, deux licences et deux masters. Parmi ces classes, deux sont novices en programmation. J'ai choisi comme thématique celle du chat et la souris. En fait, il s'agit de créer deux objets sur scène, un chat et une souris. Le chat va essayer de rattraper la souris, qui une fois touchée par le chat va disparaître. Ce mini projet pour le réaliser prend environ une heure. Mon rôle consiste uniquement à présenter Scratch, ses éléments clés et laisser après les étudiants découvrir, tester et en même temps réaliser le mini projet.





Le projet heure de code doit continuer avec d'autres classes, dans d'autres établissements supérieurs ou secondaires. Mon objectif est d'atteindre un maximum et rendre l'évènement national et annuel en même temps. L'idée est de banaliser le codage au près des élèves et de rendre l'art de programmation accessible à tous. Comme l'a annoncé le président américain Obama dans son discours à la nation : "Don't just play on your phone, program. No one's born a computer scientist, but with a little hard work-- and some math and science-- just about anyone can become one.".